Biographie

Issu d’une famille moyenne, HPG a toujours été obsédé par le sexe. Après sa majorité, il exerce en région parisienne la profession d’électromécanicien et arrondit ses fins de mois en offrant ses services sexuels à des clients fortunés, en majorité masculins. Plus porté sur les femmes néanmoins, HPG est uniquement actif avec les hommes et va exercer pendant deux ans son activité de gigolo. Il fréquente alors assidûment la rue Saint-Denis, où il croise la route de l’acteur Stanislas Piotr. Grâce à lui, HPG réussit à pénétrer l’univers du X en devenant acteur dans les théâtres érotiques de la fameuse rue parisienne. C’est à cette école difficile que HPG va se former, avant de passer au cinéma en 1990. Il tourne cette année-là son premier film X, « Une Brésilienne au Trocadéro », sous la direction de Pierre B. Reinhard. Une expérience pas vraiment convaincante, que HPG va mettre six mois à réitérer, cette fois-ci sous la houlette d’Alain Payet, avec au générique son mentor Stanislas Piotr. Cette seconde tentative va en revanche être un succès, même si HPG demande de tourner chacune de ses scènes avec un préservatif, ce qui à l’époque paraît encore fort incongru... Néanmoins, la carrière d’acteur de HPG – qui s’appelle alors encore Hervé-Pierre Gustave, pseudonyme qu’il transformera en HPG à la suite d’une demande familiale – est lancée. En dix-huit ans de carrière, HPG va tourner des centaines de films et se démarquer de ses coreligionnaires par ses nombreuses digressions artistiques. Très vite, dès 1992, il s’essaye à la réalisation. L’année suivante, il crée le personnage de Condoman avec l’actrice Saphyr qui incarne Latex Girl, super héros défenseurs du préservatif, dont HPG devient alors l’apôtre français. L’acteur toutefois, s’il tourne beaucoup, ne parvient pas vraiment à percer et sa notoriété publique est faible. Dans les années 90, HPG travaille régulièrement avec David Caroll, directeur de la société Horus, puis réalise ses propres séries. On va le voir aussi au théâtre et au cinéma traditionnel vers lequel il se tourne en réalisant d’abord en 1995 un court-métrage sur son métier d’acteur intitulé « Acteur X, pour vous servir », puis en 1999, « HPG, son vit, son œuvre ». Des films déjà remarqués par la critique, mais pas perçus aussi favorablement que le dernier en date, « On ne devrait pas exister », réalisé en 2006. Personnage provocateur et énigmatique, HPG est aussi l’un des acteurs français les plus intéressants, comme en témoigne son ouvrage « Autobiographie d’un hardeur », publié en 2002 et issu d’un long entretien avec des journalistes.

Caractéristiques

  • Début dans le X 1990
  • Lieu de NaissanceFrance
  • Date deNaissance08 juin 1966
  • NationalitéFrançaise
  • Site Officielhttp://www.hpgnet.com